Cinélibre, Bern

TITRES
Originale
Work Hard Play Hard
deutsch
Work Hard Play Hard
français
Work Hard Play Hard
italiano
Work Hard Play Hard

DATES DE SORTIES
Suisse
16.05.2013
Suisse alémanique
16.05.2013
Romandie
Tessin
NOMBRE DE SPECTATEURS

Le nombre de visiteurs indiquées représentent toutes les chiffres qui a été annoncé et saisie pour ce film depuis la date des sortie.

Suisse
841
Suisse alémanique
841
Romandie
Tessin

CAST & CREW
Réalisation
Carmen Losmann
Producteur
Erik Winker
Martin Roelly
Scénario
Carmen Losmann
Musique
Henk Drees
Acteurs
Documentary
ÂGE D'ADMISSION

Depuis le 1.1.2013, la "Commission nationale du film et de la protection des mineurs" fixe des âges d’admission pour tous les films faisant l’objet de projections publiques dans des cinémas. L’"âge légal" est fixé de manière à ce qu’un enfant/adolescent de cet âge ne subisse pas de dommage en visionnant le film. Un enfant/adolescent qui a atteint cet âge est admis seul. L’âge légal peut être abaissé de max. 2 ans pour les enfants/adolescents accompagnés d’une personne détentrice de l’autorité parentale (p.ex. avec un âge légal de 10 ans, un enfant de 10 ans est admis seul; un enfant de 8 ans est admis accompagné d’une personne détenant l’autorité parentale).
L’"âge recommandé" est fixé de manière à ce qu’un enfant/adolescent de cet âge comprenne le film.
Pour tout complément d’information: filmrating.ch

Âge légal
16
Âge suggéré
16

CONTENU

Comment devient-on un « homme plein d’avenir » ? La course à la maximisation des profits et à la croissance sans bornes a découvert la ressource « homme ». Tout et tous sont optimisés ; rien ne doit faire penser au travail. Rien n’est laissé au hasard dans la sélection, la motivation et l’entraînement des collaborateurs de demain. La permanente optimisation de soi est au programme. La gestion des ressources humaines et l’architecture moderne des bureaux se tendent la main. L’époustouflante première oeuvre de Carmen Losmann est un roadmovie démentiel à travers bureaux et espaces de travail, du marais du gaspillage à la baie des investisseurs satisfaits. Ou selon Frankfurter Allgemeine FAZ: « Le film de Losmann mène lucidement au bord de ce précipice qu’est le nouveau totalitarisme économique de la place de travail. »

IMAGES