Race

Impuls Pictures AG

TITRES
Originale
Race
deutsch
Zeit für Legenden
français
La Couleur de la victoire
italiano

DATES DE SORTIES
Suisse
27.07.2016
Suisse alémanique
28.07.2016
Suisse romande
27.07.2016
Tessin
NOMBRE DE SPECTATEURS

Le nombre de visiteurs indiquées représentent toutes les chiffres qui a été annoncé et saisie pour ce film depuis la date des sortie.

Suisse
3'936
Suisse alémanique
1'909
Suisse romande
1'996
Tessin
31

CAST & CREW
Réalisation
Stephen Hopkins
Producteur
Karsten Brünig
Luc Dayan
Scénario
Joe Shrapnel
Anna Waterhouse
Musique
Rachel Portman
Acteurs
Stephan James
Stephen Sudekis
Jeremy Irons
William Hurt
Eli Goree
ÂGE D'ADMISSION

Depuis le 1.1.2013, la "Commission nationale du film et de la protection des mineurs" fixe des âges d’admission pour tous les films faisant l’objet de projections publiques dans des cinémas. L’"âge légal" est fixé de manière à ce qu’un enfant/adolescent de cet âge ne subisse pas de dommage en visionnant le film. Un enfant/adolescent qui a atteint cet âge est admis seul. L’âge légal peut être abaissé de max. 2 ans pour les enfants/adolescents accompagnés d’une personne détentrice de l’autorité parentale (p.ex. avec un âge légal de 10 ans, un enfant de 10 ans est admis seul; un enfant de 8 ans est admis accompagné d’une personne détenant l’autorité parentale).
L’"âge recommandé" est fixé de manière à ce qu’un enfant/adolescent de cet âge comprenne le film.
Pour tout complément d’information: filmrating.ch

Âge légal
8
Âge suggéré
12
Canton ZH
K10

CONTENU

Ohio, 1934. Jesse Owens, athlète noir d’exception, s’entraîne avec son coach Larry Snyder qui souhaite le préparer pour les Jeux olympiques à Berlin. Sur le plan sportif, tout va pour le mieux pour Jesse, qui bat un record après l’autre, mais l’attention qu’il suscite lui pèse. Après deux ans, il parvient à trouver, avec l’aide de Snyder, une paix intérieure, juste à temps pour participer aux Jeux olympiques. Mais lorsque Jesse apprend que les nazis comptent utiliser cet événement sportif à des fins de propagande raciste, il envisage de le boycotter. Or, il finit par prendre la seule bonne décision: il se rend à Berlin et prend part aux Jeux olympiques, non pas pour faire ses preuves en tant que sportif, mais pour infliger une lourde défaite au régime nazi d’Hitler...


IMAGES


© Impuls Pictures AG